Le PACTE, c’est NON !
Halte au massacre du peuple palestinien !
Retrait de la loi Asile Immigration !
Fonction publique : en grève le 19 mars

12 décembre : grève à reconduire contre le projet de réforme des lycées pros

Lundi 4 décembre 2023 — Dernier ajout mardi 12 décembre 2023

Rendez-vous mardi 12 décembre :

Dès le matin, dans tous les établissements où c’est possible, visibilité et AG pour décider de la reconduction

  • DROME : 10h30 DSDEN de Valence
  • ISÈRE : 14h rectorat de Grenoble, AG pour décider de la reconduction (un préavis est déposé jusqu’au 22 décembre), puis manifestation vers la préfecture
Appel grève - communiqué IS voie pro acad Grenoble (12.12.23)

Contre la casse des lycées professionnels, mobilisé-es et en grève le 12 décembre

La ministre déléguée à l’enseignement et la formation professionnelle s’arc-boute sur ses positions de casse du lycée professionnel. Elle veut entre autres imposer une dégradation brutale et scandaleuse de la classe de terminale, instaurant un calendrier intenable et irrespectueux du travail des personnels, la mise en œuvre de ce projet est envisagée dès la rentrée 2024.

Concrètement, le parcours commun des élèves de lycée pro serait diminué de 6 semaines et les épreuves aux examens avancées afin d’introduire un parcours personnalisé de 6 semaines en fin d’année de terminale. Des stages seront imposés en mai-juin en lieu et place des épreuves actuelles. Les élèves du lycée professionnels seront mis en concurrence avec les élèves de 2de GT dont le capital réseau pour trouver un accueil en entreprise est plus important. De plus, les parcours personnalisés favoriseront, aux épreuves, les élèves restés au lycée par rapport aux élèves partis en stage qui seront privés de période de révision.

Après un bac pro 3 ans, c’est un bac pro 2 ans qu’organise le ministère. Ce sont 85 heures d’enseignement professionnel qui seraient supprimées en terminale. Avec la suppression de deux heures hebdomadaires en seconde et première. Ce sont bien au total 203h (soit 7 semaines) de classes qui seront supprimées sur le cycle scolaire de 3 années. Comme si cela ne suffisait pas, cette dévalorisation du bac pro s’accompagne, dès cette année, de la refonte de la carte des formations qui prévoit la réduction de 15 % des places de formation actuelles décrétés « non-insérantes » à la rentrée 2026 avec son lot de suppression de poste.

Le ministère veut prendre de court les PLP, les élèves et leurs organisations représentatives dans un agenda très rapide : les textes passeront au Conseil supérieur de l’Éducation le 14 décembre. Les organisations syndicales et la FCPE ont déjà unanimement claqué la porte de la commission spécialisée des lycées le 29 novembre face à un texte cherchant à organiser la rentrée 2024 sans qu’ une réponse ne soit donnée aux questions majeures qui inquiètent la profession et les parents d’élève.

Pour stopper ce démantèlement organisé de nos lycées pros et contre cette dégradation de la classe de terminale nos organisations mèneront le combat en intersyndicale.

Ainsi l’intersyndicale voie pro de l’académie de Grenoble appelle tous les personnels à échanger, s’organiser dans les heures d’information syndicale et AG d’établissements pour préparer une grève d’ampleur, y compris reconductible, le mardi 12 décembre pour exiger le retrait de cette réforme des lycées pros et ouvrir sur un réel travail de fond afin de garantir la mise en œuvre d’un parcours de formation cohérent pour les élèves.

Un rassemblement est organisé par l’intersyndicale Voie pro académique devant le rectorat mardi 12 à partir de 14h. Les organisations syndicales ont demandé une audience auprès de la Rectrice et déposé un préavis de grève jusqu’au 22 décembre 2023 inclus. Une Assemblée Générale sera organisée pour décider des suites.

Revenir en haut