Le PACTE, c’est NON !
Halte au massacre du peuple palestinien !
12 décembre : grève à reconduire pour la voie pro

Appel à la marche unitaire du 23 septembre 2023

« Pour la fin du racisme systémique, des violences policières, pour la justice sociale et les libertés publiques »
Mercredi 20 septembre 2023 — Dernier ajout mercredi 27 septembre 2023

Les rendez-vous :

  • ARDÈCHE : Aubenas, 10h, Agora.
  • DRÔME : Valence, 10h, préfecture / Montélimar, 11h, théâtre.
  • ISÈRE : Grenoble, 14h, place Victor Hugo / La Tour-du-Pin, 10h, sous-préfecture.
  • SAVOIE : Chambéry, 14h, Palais de justice.
  • HAUTE-SAVOIE : Annecy, 14h, préfecture.

Le meurtre de Nahel, tué par un policier à bout portant le 27 juin 2023 à Nanterre, a mis de nouveau la lumière sur ce qui doit cesser : le racisme systémique, les violences policières, et les inégalités sociales que creuse la politique de Macron. Une politique néolibérale imposée par des méthodes autoritaires, des lois sécuritaires et une doctrine du maintien de l’ordre décriée jusque dans les plus grandes instances internationales.

En première ligne des victimes de ces choix politiques, les habitantes, et notamment les jeunes des quartiers populaires et des territoires ultramarins, qui subissent de plein fouet l’aggravation de toutes les inégalités sociales dans un contexte économique d’inflation, de hausse des loyers, des prix de l’énergie et de politiques d’urbanisme brutales.

A côté de cela, de nombreuses violences sont perpétrées contre les populations : délocalisation et destruction de l’emploi, évasion et fraude fiscale, mode de vie des ultras riches écocidaire, supers profits des multinationales, modes de production hypers polluants responsables de la crise climatique. Et pour cela, l’Etat laisse faire ! De plus, les populations racisées et/ ou issues des classes sociales défavorisées, des quartiers populaires, des zones rurales et périurbaines appauvries, des territoires ultramarins sont victimes de violences institutionnelles et systémiques, notamment policières.

Nous appelons à reprendre la rue samedi 23 septembre, à organiser des manifestations ou d’autres initiatives sur tout le territoire, pour faire front ensemble contre la répression des contestations sociales démocratiques et écologiques, pour la fin du racisme systémique, des violences policières, et pour la justice sociale climatique, féministe et les libertés publiques.

Nous exigeons des réponses immédiates et dans l’urgence :

  • abrogation de la loi de 2017 sur l’assouplissement des règles en matière d’usage des armes à feu par les forces de l’ordre ;
  • le remplacement de l’IGPN par un organisme indépendant de la hiérarchie policière et du pouvoir politique ;
  • la création d’un service dédié aux discriminations touchant la jeunesse au sein de l’autorité administrative présidée par le Défenseur des droits et le renforcement des moyens de lutte contre le racisme et le sexisme, y compris dans la police ;
  • un plan d’investissement public ambitieux dans les quartiers populaires et sur l’ensemble du territoire pour rétablir les services publics, le financement des associations et des centres sociaux
  • l’abrogation des lois et mesures liberticides : LOPSI I et II, Loi Sécurité Globale, Loi Séparatisme, interdiction du port de l’Abaya dans les lycées
  • l’arrêt des poursuites et intimidations des militants du mouvement social local

Marchons toutes et tous ensemble le 23 septembre !

MANIFESTATION AUBENAS 10 h AGORA

Premiers signataires : Collectif collectif - Collectif féministe 8 mars – Comité Solidarité Palestine – EELV - FSU 07 - CGT UL Aubenas – CNT 07 – Le Social Castagne - LFI – Libre Pensée 07-26 - MRAP Aubenas – NPA 07-26 - POI – Soulèvements de la Terre Aubenas et Montagne – SUD LDC 07

Lien vers l’appel national :

Affiche 23.09.23 Aubenas
Tract Aubenas pour 23.09.23
Tract nord 38 pour 23.09.23
Revenir en haut