Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Contre le « Choc des Savoirs » : la grève

Pas de retrait, pas de rentrée
Lundi 15 avril 2024 — Dernier ajout mercredi 22 mai 2024

Rendez-vous :

  • ARDÈCHE : ,
  • DRÔME : Montélimar, 22 mai, 18h, kiosque, réunion publique / Valence, 23 mai, 18h, FOL, 26 av. Sadi Carnot, réunion publique / Crest, 23 mai, 18h, collège Armorin, réunion publique.
  • ISÈRE : Poisat, 21 mai, 18h30, salle du 8 mai 1945, réunion publique / Villard-de-Lans, 21 mai, 19h, La coupole, réunion publique / 22 mai : journée « établissements morts » avec les parents d’élèves qui refusent d’envoyer les élèves se faire trier et à l’appel de la FCPE / Fontaine, 22 mai, 17h, mairie, manifestation parents-personnels / Grenoble, 23 mai, journée de grève : 9h, Bourse du Travail, AG des grévistes + 11h, tournée des écoles, collèges et lycées par bassin de collèges + 13h30, lycée Mounier, rassemblement / 24 et 25 mai : la caravane des savoirs se rend à la manif de Lyon en vélo.
  • SAVOIE : Chambéry, 25 mai, 8h30-12h, salle Grenette, rue Grenette, forum pour l’école.
  • HAUTE-SAVOIE : Annecy, 25 mai, 12h30, Pâquier, rassemblement.

Manifestation régionale samedi 25 mai : à Lyon, 11h, place Guichard.

Cette réforme, comme les précédentes, est encore celle du tri social ; et nous n’oublions pas ce qui la rend possible : le numérique. Même les chefs n’en veulent pas (mais continueront « d’exécuter » s’il le faut, comme d’hab). A nous qui ne voulons pas (être) exécuter, voici nombre d’actions possibles : (s’)organiser en HIS ou RIS - réunions avec les parents d’élèves - motions en CA, conseil des maîtres et d’école - refus de constituer les groupes en conseils école-collège avec motion commune à lire dans cette instance - actions médiatiques type tri fictif des élèves devant les établissements - démissions des missions des PP - démission collective du CA - collèges morts - ne pas faire remonter les notes/classer les élèves pour la fin d’année - boycott ou sabotage des réunions de « formation »/formatage (dont on rappelle qu’il n’y a pas d’obligation hors de notre temps de service ) - participation aux journées de grève… sachant qu’il faudra élever le rapport de force pour préparer une grève reconductible (par exemple lors des examens). Et quand on gagne, on se fait payer les jours de grève !

***************************************************************************************************

Appel de l’intersyndicale éducation Isère

Contre une École du tri social, contre le « choc des savoirs », oui au choc des salaires et des pensions !

Nous ne trierons pas les élèves !

Retrait des groupes de niveaux !

L’intersyndicale éducation de l’Isère (FNEC-FP-FO, FSU, CGT Educ’Action, CNT, SUD Lutte de Classes, Sud Éducation) met en discussion la généralisation dans le département du blocage des écoles, collèges, lycées par la grève jusqu’à satisfaction à partir du 6 mai.

L’arrêté du 17 mars et la note de service du 18 mars confirment nos analyses : il s’agit bien d’organiser des groupes de niveau, donc de trier les élèves ce qui va immanquablement creuser les inégalités, comme l’a montré la recherche. C’est bien une École du tri social que Nicole Belloubet et Gabriel Attal mettent en place.

Derrière la promesse d’une plus grande flexibilité, ce sont en réalité des contraintes organisationnelles et pédagogiques qui vont lourdement fragiliser notre liberté pédagogique et casser la relation forte et continue avec nos classes et nos élèves. C’est bien le cœur de nos métiers qui est attaqué. C’est bien la promesse d’une École égalitaire qui n’est plus faite aux familles… et le renforcement d’une mise en compétition des élèves.

Le Ministère lui-même reconnaît qu’il va au devant de grandes difficultés organisationnelles. Les RH tentent d’anticiper, sachant que nos métiers sont de moins en moins attractifs, en prévoyant des contrats alléchants aux retraitées de l’Éducation Nationale, en favorisant le recours aux contractuelles et en encourageant le détachement de collègues du premier degré pour enseigner le français ou les mathématiques dans le second degré. Une nouvelle attaque sur nos statuts.

Depuis des mois, les personnels se mobilisent contre une École du tri social de la maternelle à l’université. La mise en place des groupes de niveau en est la mesure phare. Grèves les 1er février, 6 février et 2 avril, actions locales, vote contre en CSE, réunions publiques avec les parents d’élèves, opérations collèges morts… nos organisations ont impulsé une campagne qui fait bouger les lignes : nous avons mené avec force et détermination la bataille des idées sur les groupes de niveau, rassemblant la majorité de la profession et des parents d’élèves dans la mobilisation. De nombreux établissements sont mobilisés partout en Isère, dans notre académie et partout en France.

Nos organisations syndicales appellent à poursuivre et amplifier la mobilisation en suivant le mot d’ordre « Nous ne trierons pas les élèves ! ». Il est temps de durcir le ton face à un ministère qui méprise personnels, élèves, parents d’élèves et citoyennes.

Nos organisations syndicales appellent, sans attendre, les personnels à :

  • organiser partout des HIS et RIS pour mettre en œuvre ce mot d’ordre et de mettre en débat la généralisation de la grève le 6 mai ;
  • décider de la grève dès le lundi 29 avril au matin partout où c’est possible. Pas de rentrée dans le 38 !
  • continuer l’information des parents d’élèves et les mobilisations communes, notamment en organisant des journées « écoles, collèges et lycées morts » par exemple le mardi 30 avril.
  • ne pas cesser de créer du lien entre les collègues du 1er degré, des collèges, des lycées généraux et technologiques et de la voie professionnelle pour une lutte commune contre une école du tri social.
  • s’organiser pour rendre visibles nos revendications contre une école du tri social dans les cortèges des travailleuses et travailleurs lors des manifestations du 1er mai.

En Isère, Pas de retrait, pas de rentrée !

Les organisations syndicales proposent aux personnels en lutte de rejoindre le cortège éducation et de participer à l’Assemblée Générale pour faire un point d’étape le mercredi 1er mai à 14h à la fin de la manif à l’anneau de vitesse.

Choc des savoirs - tract SUD LDC éduc Gre (22.05.24)
Choc des savoirs inégalités - tract SUD LDC éduc Gre (avril 2024)
Choc des savoirs - tract IS 38 (29.04.24)
Choc des savoirs - tract IS éduc 38 (01.05.24)
Revenir en haut