Le PACTE, c’est NON !
Halte au massacre du peuple palestinien !
Retrait de la loi Asile Immigration !
Fonction publique : en grève le 19 mars

Face à la répression d’État, construisons une unité sans failles !

Communiqué de presse unitaire Ardèche du 24/07/23
Lundi 24 juillet 2023 — Dernier ajout mardi 25 juillet 2023

Répression des quartiers populaires, des militants syndicaux, écologistes et des citoyens, ÇA SUFFIT !

Minoritaires dans le pays, minoritaires aux élections, minoritaires au Parlement, minoritaires dans l’opinion, et pourtant.

Macron et son gouvernement utilisent tous les artifices de la Ve république (constitution du coup d’état permanent) pour se maintenir au pouvoir et imposer par la force des matraques et par la puissance des interdits une remise en cause des conquis sociaux (retraite à 64 ans…).

Aujourd’hui nous ne comptons plus les attaques liberticides de ce gouvernement (loi sécurité globale, loi séparatisme, état d’urgence sanitaire, couvre-feu dans certaines villes, de multiples 49,3) et la répression qui s’abat sur toutes formes de contestation (Gilets Jaunes, violences et meurtres policiers dans les quartiers populaires, Soulèvements de la Terre, arrestations violentes de militants syndicaux…).

Même ici en Ardèche le 8 juillet dernier à Tournon un camarade militant du PCF et de la Libre Pensée, Jean Fantini, 83 ans, à été violemment interpellé, menotté et transféré à la gendarmerie pour interrogatoire. Tout ça pour avoir refusé de serrer la main du ministre Olivier Dussopt rallié au macronisme et lui avoir reproché ouvertement de trahir ses anciens engagements.

L’explosion de révolte dans les quartiers populaires de ces dernières semaines est la conséquence du mépris dans lequel sont maintenus les habitant-es de ces quartiers subissant un chômage de masse, des conditions de vie indignes, privés de tout et subissant sans cesse les contrôles et les violences policières. Les assassinats par des policiers des jeunes Nahel et Alhoussein Camara (15 jours avant) sont le résultat du racisme systémique de la police française qui doit être condamné.

Nous exigeons Justice pour Nahel, Alhoussein et toutes les victimes des violences policières. Nous soutenons la jeunesse révoltée des quartiers populaires et demandons l’amnistie générale de tou.te.s les interpellé.e.s et condamné.e.s. Nous appelons à mettre en place une solidarité financière avec toutes les victimes de la répression (les personnes incarcérées suite aux révoltes ayant suivi la mort de Nahel).

Nous nous félicitons de l’unité construite autour du texte « Notre pays est en deuil et en colère » et appelons à la renforcer et l’élargir cette unité face à la répression de Macron et son Gouvernement.

Premiers signataires :

CGT Union Locale Aubenas, CNT Interpro 07, Collectif collectif, EELV, ENSEMBLE !, LFI Sud Ardèche, Libre Pensée 07-26, MRAP Aubenas, MRAP Centre Ardèche, PG, POI 07, Solidaires 07-26, SUD Lutte de Classes 07, UCL 07

Revenir en haut