Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

La banalisation du Mal

Lundi 27 novembre 2023 — Dernier ajout mardi 5 décembre 2023

Une odeur d’extrême droite au Sénat lors d’un colloque sur l’Éducation…

On aurait pu bassement ironiser sur l’incontinence fonctionnelle des sénateurs mais comment expliquer alors autrement la pestilence du lieu : si ce ne sont pas les bourdalous qui débordent ce sont inévitablement les débats qui s’y tiennent. Il ne suffit pas d’y voter des textes indignes, la suppression l’AME (l’Aide Médicale d’État délivrée aux étrangers malades) en témoigne. Maintenant les xénophobes et réactionnaires de tous poils y tiennent salon. Ainsi le 4 novembre, à l’initiative de Stéphane Ravier, sénateur Reconquête des Alpes de Haute-Provence, un colloque sur l’Éducation s’y est-il tenu sans que cela soulève le moindre tollé (à l’exception d’un tweet du P. S). Que du beau monde pour discuter des questions d’École : Marion Maréchal-Le Pen et Éric Zemmour comme tête de gondole, sans oublier les inévitables « Parents-vigilants ». Notons enfin la présence Joost Fernandez chargé du programme école chez Reconquête mais aussi ex-membre éminent du SNE, le syndicat décidément apolitique.

Quand nos boîtes professionnelles débordent d’une prose mièvre et larmoyante vantant les mérites du vivre ensemble, les bruits de bottes se font entendre à deux pas du Ministère de l’Éducation Nationale. Silence Radio de ce côté-là de crainte de froisser d’éventuels partenaires. Seule l’Intersyndicale parisienne a interpelé la rue de Grenelle mais en vain. Quant à la presse, elle préfère ménager ses bons clients des talk-shows.

Cette timidité de la part de l’Éducation Nationale à refuser cette idéologie abjecte est résolument coupable. Les discours sur l’uniforme ou sur le SNU, poreux à l’odeur nauséabonde qui se diffuse depuis l’extrême-droite, en attestent. Sans doute que quand on n’a plus rien à vendre à part du rêve sous la forme de briques du PACTE, il vaut mieux détourner l’attention sur l’anecdotique. Et pourtant c’est maintenant qu’il faut dégager cette engeance qui pourrait finir par gangréner nos vies. Il y avait véritablement quelque chose de pourri sous les ors du palais ce jour-là.

Extrême droite Sénat - article SUD LDC éduc Gre (27.11.23)
Revenir en haut