Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Médiathèque sur l’écologie de classe, l’écologie politique

Lundi 10 juin 2024 — Dernier ajout vendredi 14 juin 2024

Ecolos, mais pas trop… : les classes sociales face à l’enjeu environnemental, Jean-Baptiste Comby, Raisons d’agir éditions, 2024, 192 pages, 14€

Le capitalisme menace la vie sur terre. Aucune issue technique à ce constat. Les usages destructeurs des ressources naturelles sont inscrits au plus profond des structures sociales : école, travail, propriété, marché, etc. Ils forgent des conditions de classe écologiquement inégales et antagoniques. Ce livre montre qu’une écologie politique véritablement transformatrice doit avoir pour horizon la refonte des cadres fondamentaux de la vie sociale qu’exige l’invention d’une société respectueuse des limites planétaires.

Les classes sociales face à l’écologie, émission de radio La Terre au carré (France Inter), avec Jean-Baptiste Comby (sociologue, maître de conférences), 55 min

Aujourd’hui l’écologie sépare, voire oppose, celles et ceux qu’elle devrait réunir, tant elle reste dispersée entre des intérêts souvent antagoniques. Comment sortir de cette impasse ?

L’écologie sans lutte des classes, c’est du gaspillage, conférence gesticulée de et par Anthony Pouliquen et Jean-Baptiste Comby, 1h57

Pour sauver la planète, tout le monde s’accorde là-dessus, il faut changer la société. C’est lorsqu’on précise les modalités de ce changement que les choses se corsent : ça veut dire quoi changer la société pour sauver la planète ? Il est en effet possible de changer la société sans changer l’ordre social. Le sociologue Pierre Bourdieu appelait cela une révolution conservatrice et c’est précisément ce qui se passe avec l’enjeu écologique. À la faveur des rapports de classes contemporains, celui-ci fait l’objet de politiques de dépolitisation qui assurent la reconduction du capitalisme et des dominations qui lui sont liées. Comment expliquer une telle neutralisation de la critique écologique et comment en sortir ? Forts de cette intrigue, Jean-Baptiste Comby, chercheur en sciences sociales, auteur de l’ouvrage « La question climatique : genèse et dépolitisation d’un problème public » et Anthony Pouliquen, éducateur populaire mènent l’enquête. Ils croisent leurs parcours de vie et leurs analyses dans cette conférence gesticulée motivée par une commune conviction : s’il est urgent de transformer la société pour sauver ce qu’il reste à sauver, cette transformation ne peut faire l’économie des connaissances scientifiques du monde social. Or c’est à partir de ces savoirs qu’il est possible de dessiner un horizon politique aussi ambitieux que réaliste : notre avenir écologique sera social ou ne sera pas. Cette conférence gesticulée s’adosse à l’ouvrage de Jean-Baptiste Comby paru en avril 2024 aux éditions Raison d’agir : Ecolos, mais pas trop… Les classes sociales face à l’enjeu environnemental.

Journal La Décroissance, le mensuel des objecteurs de croissance

Décroissance n°210 écolos mais pas trop

Dans la même rubrique…

Revenir en haut