Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Mobilisation contre la réforme des retraites : tous et toutes en grève à partir du jeudi 19 janvier !

Vendredi 13 janvier 2023 — Dernier ajout vendredi 20 janvier 2023

Journée de grève interprofessionnelle, le jeudi 19 janvier doit être le point de départ d’une riposte d’envergure à la réforme des retraites de ce gouvernement.

  • ARDÈCHE : Privas, 10h30, préfecture / Aubenas, 14h, rond-point Ponson / Annonay, 14h30, gare routière / Le Cheylard, 14h, mairie / Tournon, 11h15, place Carnot.
  • DRÔME : Valence, AG 10h maison des syndicats & manif 14h30 Champ de Mars / Montélimar, AG 9h Lycée des Catalins & AG interpro 11h Théâtre de la Ville & manif 14h théâtre / Romans AG 10h Lycée Triboulet / Crest AG 10h salle des Acacias / Saint-Vallier AG 10h mairie / Pierrelatte AG 9h Ecole élémentaire Le Rocher
  • ISÈRE : Grenoble, 10h, départ gare – arrivée place de Verdun + 12h30, AG, Bourse du Travail / Bourgoin-Jallieu, 10h, place St Michel / Vienne, 9h30 gare routière.
  • SAVOIE : Chambéry, 14h, Palais de justice / Albertville, 10h, gare / St-Jean-de-Maurienne, 10h, place du Champ de foire.
  • HAUTE-SAVOIE : Annecy, 14h, préfecture / Albertville, 10h, gare / Thonon, 17h30, place des arts / Sallanches, 17h, place Charles Albert.

VIVE LE SPORT !

POUR LA RETRAITE A 60 ANS FAISONS-LES BATTRE EN RETRAITE

Tous et toutes en grève à partir du jeudi 19 janvier !

Macron et ses sbires avancent à grands coups de 49.3 et de mensonges concernant les retraites. Une réforme ânonnée par la bande de barbouzes (et les médias dominants complices) comme « nécessaire, essentielle et indispensable ».

C’est la cinquième fois en 30 ans (1993, 2003, 2010 et 2013 et 2023) qu’ils nous font le coup. À chaque fois, c’était « nécessaire, essentiel et indispensable  » et à chaque fois il s’agissait de la solution miracle permettant de sauver le système des retraites ! Et à chaque fois il faut faire « plus d’efforts blabla ». Le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) nous dit pourtant dans son dernier rapport de septembre 2022 que « l’état du système n’est absolument pas inquiétant » et que « si le solde global du régime risque de se dégrader après 2023, ce n’est que faiblement et de manière contrôlée avant un retour à l’équilibre après 2030 ».

Tout cela foule au pied les mensonges serinés partout. Mais n’oublions pas non plus que…

Pendant ce temps-là, les aides publiques aux entreprises sont passées de 10 milliards par an en 1980 à 200 milliards pour l’année 2019. On appelle ça le capitalisme sous perfusion d’argent public.

Pendant ce temps-là, 60 à 80 milliards d’euros sont chaque année perdus (pas pour tout le monde) du fait de l’évasion fiscale (Chiffres crédibles, le Sénat estimait cette perte pour l’Etat entre 30 et 50 milliards par an en 2012 dans un rapport à ce sujet. Source : site du Sénat).

Pendant ce temps-là, Pierre Moscovici, Ancien ministre « socialiste », actuel président de la Cour des comptes (ah lui il est à fond pour augmenter la durée de cotisation hein !), perçoit actuellement, chaque mois, la modique somme de 26 300€ au titre de ses différentes retraites et indemnités. (Sources : Assemblée nationale, Frustration magazine).

Pendant ce temps-là, Les dividendes versés par les entreprises du CAC 40 ont atteint un montant record de 57,5 milliards d’euros en 2022 et la rémunération moyenne d’un patron du CAC a, elle, progressé de 52%.

Si vous cherchiez de quoi financer les retraites, les pistes ne manquent pas !

(de rien, plaisir d’offrir)

Aujourd’hui 19 janvier, nous sommes dans la rue et ce n’est que le début ! Nous devons construire une grève reconductible partout, dans le public et dans le privé. Il n’est pas question que cette contre-réforme passe mais nous devons également reconquérir tout ce que la bourgeoisie ne cesse de nous voler depuis des décennies. Il est absolument nécessaire de reprendre la main sur la gestion de nos retraites, sur l’assurance chômage, la sécurité sociale. Nous devons nous battre pour l’augmentation de nos salaires et une plus grande égalité salariale, car qui dit retraite dit salaire !

Nous on veut :

Une retraite à taux plein à 60 ans maximum mais tenant compte de la pénibilité ;

37,5 annuités de cotisations grand max ;

Un taux de remplacement de 75 % du salaire brut sur la base la plus favorable ;

Pas de décote !

La hausse des salaires (et donc aussi des cotisations patronales) ;

Pas de pensions inférieures au SMIC.

N’oublions pas que cette lutte n’est que le début. Il faudra songer, une fois la victoire obtenue, à mettre dans les HLM de bord d’autoroutes les macronistes, les milliardaires, les millionnaires et tous les gens qu’on déteste (mais surtout Manuel Valls, Jean-Michel Blanquer et BHL). N’oublions pas non plus de réserver de vrais métiers aux hommes et femmes politiques, aux capitalistes, aux exploiteurs de tout poil, à toutes celles et ceux qui veulent nous faire bosser plus longtemps. Ils doivent aller poser du carrelage, embaucher à 5H du matin pour faire le ménage jusqu’à 9H puis reprendre de 18H à 22H, faire les 3x8 à l’usine, enlever les ordures, piquer ou laver les fesses des vieux et des mouflets, bosser sur les chantiers, etc. On leur donne une semaine, un mois, un an s’il le faut. Ce sera mal fait mais une chose est sûre, nous les verrons rejoindre notre camp ! Imaginez leurs têtes… Réjouissant non ?

Retraites - tract SUD LDC éduc Gre (19.01.23)
Tract IS Aubenas 19.01.23

Voir en ligne : Macron et les patrons nous le refont avec les retraites

Revenir en haut