Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Plus vite, plus haut, plus fort dans la propagande

Motion de congrès
Jeudi 13 juin 2024 — Dernier ajout vendredi 14 juin 2024

Le syndicat Lutte de Classes éducation réuni en congrès adopte la motion d’actualité suivante.

Les élèves français ont été destinataires d’un kit promotionnel en faveur des jeux olympiques dont les finalités sont bien éloignées de celles de l’École. Un livret polychrome accompagné d’une pièce « collector » de 2€ a été distribué pour faire l’apologie des jeux olympiques. Ce procédé interpelle à de nombreux égards :

  • le coût de l’opération estimé à 16 millions d’euros correspond à 300 créations de postes quand 650 ont été supprimés dans l’hiver soit un solde 80 fermetures pour l’Isère ;
  • quid de la neutralité des fonctionnaires quand le contenu de ce prospectus contient des éléments de nature politique à quelques jours d’un scrutin ?
  • quid du fameux principe de laïcité quand des millions d’élèves sont ouvertement soumis à une entreprise de prosélytisme ?
  • quid des non moins fameuses valeurs de la république et du principe d’égalité ?

Ce livret mentionne l’origine de la devise olympique mais fait l’impasse sur les horreurs prononcées par le baron Pierre de Coubertin : « Une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte […] le rôle des femmes devrait être avant tout de couronner les vainqueurs. »

Ces éléments devraient pousser les équipes à se questionner sur le fond et la forme de cette opération et avant tout sur notre éthique professionnelle.

D’ailleurs certains fonctionnaires ont fait valoir leur devoir d’information en distribuant le kit accompagné d’un message explicite aux parents [voir exemples de mot aux parents en PJ].

D’autres ont fait le choix de se retrancher derrière les consignes syndicales en renvoyant à l’expéditeur le kit. En dépit de la légitimité de leur démarche, ils ont été convoqués et cela au mépris de toutes les garanties statutaires. Ces tentatives d’intimidation ne doit pas, en quoi que ce soit, inquiéter les collègues. En outre la distribution d’argent et la gestion d’éventuels conflits ne devraient pas être imposées aux équipes.

Doit-on être surpris d’une telle audace de la part du ministère de l’Éducation Nationale ? Le Choc des savoirs s’aligne parfaitement avec les propos Pierre de Coubertin, créateur des JO modernes, dans L’Éducation anglaise (1908) : « Eh bien, c’est dans les collèges comme dans le monde : les faibles sont écartés, le bénéfice de cette éducation n’est appréciable qu’aux forts ».

Le syndicat Lutte de Classes éducation dénonce cette opération de propagande du ministère et les pressions exercées sur les personnels à divers titres.

Motion JOP 2024 et EN
Mot parents JO-1
Mot parents JO-2
Revenir en haut