Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Réforme des lycées professionnels : rassemblements 31 mai et 15 juin

Communiqué Intersyndicale Voie Pro académie de Grenoble
Jeudi 18 mai 2023 — Dernier ajout vendredi 19 mai 2023

L’intersyndicale académique réunie ce jeudi 11 mai appelle solennellement les collègues PLP :

  • à se réunir massivement en heure d’informations intersyndicales pour discuter des 12 mesures annoncées et des conséquences sur l’avenir des lycées professionnels.
  • à se mobiliser par la grève et dans les manifestations le 6 juin en rendant visible notre opposition à ces projets de réforme.

En urgence l’intersyndicale :

  • Dépose une demande d’audience au rectorat de Grenoble
  • Appelle à un rassemblement le mercredi 31 mai 14h au rectorat de Grenoble « contre la casse de la Voie Professionnelle et pour refuser la précarité dans l’éducation »
  • Appelle à un rassemblement le jeudi 15 juin à 14h au rectorat de Grenoble lors du CSA

Communiqué intersyndicale Voie Pro académie de Grenoble

Jeudi 4 mai 2023, E. Macron a lancé une réforme des lycées professionnels. Il s’agit d’un bouleversement de nos métiers, de nos établissements et de nos formations calqué sur le modèle de l’apprentissage.

A l’automne dernier, notre intersyndicale s’était déjà réunie dans les mobilisations historiques des personnels des lycées pros et agricoles, qui avaient forcé C. Grandjean à renoncer à l’augmentation de 50 % des stages en Bac Pro.

En s’obstinant à imposer de nouveau une augmentation du nombre de semaines de stages en classe de terminale qui, de fait, supprime des semaines d’enseignement, le Président E. Macron montre une fois de plus son mépris à l’égard des besoins exprimés par les personnels pour les élèves.

Aujourd’hui, unanimement, l’intersyndicale Voie Pro dénonce et rejette une nouvelle fois cette réforme qui se place à l’opposé des ambitions scolaires de réductions des inégalités, et qui porte atteinte au rôle émancipateur de la voie professionnelle initiale sous statut scolaire.

Elle rejette la conception d’une carte des formations purement adéquationiste qui condamnerait les élèves issus de milieux populaires à un déterminisme social et géographique, et s’oppose à la suppression annoncée par le Ministre Ndiaye de 80 filières à la rentrée 2023. Contraints de « choisir » leur orientation dans une offre de formation uniquement déterminée par les besoins immédiats des entreprises locales, les jeunes des lycées professionnels ne seraient ainsi plus considérés comme des élèves en formation mais comme une main d’œuvre immédiatement exploitable, assignés à résidence.

L’intersyndicale rappelle son opposition au développement de l’apprentissage à tout crin dans les lycées professionnels. La mixité de public revient à dégrader l’organisation des établissements et l’organisation pédagogique dans nos classes par conséquence.

L’intersyndicale dénonce le « super-pacte » proposé aux PLP qui n’est rien d’autre que la reprise du « travailler plus pour gagner plus » reflétant un déni du travail au quotidien des personnels. De plus il ne s’agit pas d’une revalorisation salariale mais de primes non soumises à cotisation sociale.

La suppression des filières annonce un vaste plan de reconversion qui masque en réalité un plan social appuyé sur une attaque en règle de nos statuts. Quant à la gratification de 50€ à 100€ par semaine de stage pour les élèves, l’intersyndicale fait observer qu’elle est conçue seulement à la charge de l’État, donc sans aucune participation des entreprises.

Mobilisons-nous contre cette réforme.

Obtenons de réels moyens pour le lycée professionnel sous statut scolaire.

Attention : accepter le PACTE c’est favoriser la mise en œuvre de la réforme.

Voir en pièce-jointe, la proposition de motion enseignement professionnel pour les CA.

Communique IS acad VP (11.05.23)
Motion EP CA modele
Revenir en haut