Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Halte au massacre du peuple palestinien : arrêt du génocide !

Mercredi 1er novembre 2023 — Dernier ajout lundi 10 juin 2024

Rassemblements-manifs tous les mardis :

  • ARDÈCHE : Les Vans, 18h30, place Ollier.

Rassemblements-manifs tous les jeudis :

  • DRÔME : Crest, 18h pont Mistral.

Rassemblements-manifs tous les vendredis :

  • ARDÈCHE : Privas, 18h, esplanade Amédé Imbert.
  • DRÔME : Romans, 18h place E. Gailly.

Rassemblements-manifs tous les samedis :

  • ARDÈCHE : Aubenas, 11h, Agora.
  • DRÔME : Valence, 11h, Champ de Mars.
  • ISÈRE : Bourgoin-Jallieu, 14h30, Mémorial de la Paix.

Autres rendez-vous :

  • ARDÈCHE : Annonay, en général (se renseigner), 1 semaine sur 2, soit le samedi, 10h, marché, soit le vendredi 18h ou 19h, gare routière / Aubenas, 22 juin, à partir de 16h, concert de soutien (cf flyer en PJ).
  • ISÈRE : Grenoble, 8 au 10 juillet, accueil des jeunes footballeuses du camp de Aïda pour leur formation, dans le cadre de la coopération Grenoble – Bethléem.

SUD Lutte de Classes éducation soutient :

***************************************************************************************************

Israël répond à la Cour internationale de Justice par un massacre innommable à Rafah !

Communiqué de l’Association France Palestine Solidarité, 27/05/2024

Vendredi la Cour internationale de Justice (CIJ) ordonnait à Israël d’arrêter immédiatement son opération militaire à Rafah. Dans les instants qui ont suivi, Israël a répondu très clairement en continuant et accentuant les bombardements à Rafah et partout dans la bande de Gaza.

Cette nuit, la réponse a été encore plus claire : une véritable boucherie, le bombardement d’un camp de réfugiés prétendument sûr, où Israël avait appelé les personnes déplacées à se rendre ; 100 000 personnes y survivent dans des abris totalement précaires.

Des dizaines de morts brûlés vifs, hommes, femmes, enfants !

Les condamnations viennent de nombreux pays européens : Irlande, Espagne et d’autres. Emmanuel Macron vient de se dire « indigné par les frappes israéliennes qui ont fait de nombreuses victimes » et appelle au respect du droit international, mais pas un mot pour les victimes, aucune condamnation d’Israël, aucune annonce de sanctions ! L’inaction comme d’habitude, et toujours le deux poids deux mesures : il condamne les frappes russes, jamais les frappes israéliennes.

La semaine qui venait de s’écouler avait été marquée par trois événements importants en matière diplomatique :

  • Le procureur de la Cour pénale internationale avait marqué la fin potentielle de l’impunité d’Israël en demandant des mandats d’arrêt à l’encontre de Benyamin Nétanyaou et Yoav Gallant, ainsi que contre 3 dirigeants du Hamas.
  • Trois pays européens avaient annoncé leur décision de reconnaître l’État de Palestine.
  • Vendredi 24, les nouvelles ordonnances de la CIJ confirmaient les précédentes et demandaient à Israël d’arrêter immédiatement ses opérations à Rafah.

Israël a répondu par un monstrueux bras d’honneur avec cette nouvelle atrocité !

Depuis le 6 mai, un million de personnes ont de nouveau été déplacées de force pour fuir les bombardements incessants d’une armée totalement amorale. Aucun lieu n’est sûr à Gaza, Israël vise de manière indiscriminée et disproportionnée tous les lieux accueillant des civils.

Depuis 7 mois, Israël n’a cessé son escalade dans le génocide qu’il mène contre les Palestiniens de Gaza dans une totale impunité. Les femmes et les enfants sont soumis à des bombardements quotidiens et incessants, à la famine organisée par Israël, à une absence criminelle de soin.

La communauté internationale doit soutenir les institutions internationales en faisant appliquer leurs décisions. Sinon, Gaza sera le tombeau de ces institutions et du droit international !

Le silence et l’inaction de la France sont criminels. Il est temps enfin de condamner les crimes commis par Israël : à ce niveau d’atrocité, « s’indigner » est indécent. Il faut AGIR pour IMPOSER à Israël le respect du droit international et l’application des ordonnances de la CIJ. Ne pas le faire relève de la complicité de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de crime de génocide.

Nous exigeons de la France qu’elle s’engage pleinement pour imposer à Israël l’application des ordonnances de la CIJ !

L’ambassadeur d’Israël doit être convoqué au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. L’ambassadeur de France en Israël doit être rappelé immédiatement. L’Accord d’association entre l’Union européenne et Israël doit être suspendu sans plus attendre ; les relations économiques, diplomatiques, culturelles et universitaires également.

Il faut un cessez-le-feu IMMÉDIAT, il faut que ça s’arrête !

Un génocide, ça ne se regarde pas, ça se combat et ça s’arrête !

***************************************************************************************************

CATASTROPHE HUMANITAIRE ! L’attaque barbare du Hamas, suivie de la terrible réplique israélienne sur la bande de Gaza a ouvert un cycle d’horreurs qui frappe tous les habitants de Gaza soumis à un déluge de bombardements, à à la privation d’eau, de nourriture, de médicaments. Sans un CESSEZ LE FEU IMMÉDIAT et la LEVÉE DU BLOCUS, l’aide humanitaire ne peut pas parvenir à Gaza. La famine et les épidémies s’installent, rajoutant des milliers de victimes supplémentaires. Toutes les ONG évoquent un génocide, une crise de l’humanité et un cimetière à ciel ouvert.

JUSTICE POUR LE PEUPLE PALESTINIEN ! Depuis 1948, en toute impunité, Israël n’a jamais respecté les résolutions de l’ONU et s’est arrogé le droit de coloniser, de piller les terres des Palestiniens pour les en chasser. La nature coloniale du projet sioniste et la violence qui l’accompagne poussent le gouvernement d’extrême droite de Benjamin Netanyahou à armer, encore plus, les colons en Cisjordanie, et ce, sous la protection de l’armée israélienne pour expulser, emprisonner et nier l’existence du peuple palestinien. Le blocus de Gaza, l’occupation et la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem -Est annexée unilatéralement par Israël, les arrestations arbitraires, les emprisonnements, la torture, la négation du droit au retour des réfugiés sont les manifestations les plus visibles de l’agression sioniste contre les occupés.

IL N’Y AURA DE SOLUTION QUE POLITIQUE Israël n’a jamais respecté les résolutions de l’ONU faisant valoir le droit international. Les USA ont dernièrement utilisé leur droit de véto pour s’opposer à une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU visant à imposer un CESSEZ LE FEU. Benjamin Netanyahou s’en est félicité et se voit ainsi accorder un permis de tuer pour poursuivre et intensifier la guerre. Alors que 139 pays ont reconnu l’État de Palestine, la France est aux abonnés absents. Par le « soutien inconditionnel » d’Emmanuel Macron à Israël, la France se rend impuissante et complice des crimes de guerre. Contrairement au droit international la France favorise l’activité commerciale dans les territoires occupés illégalement par Israël.

Une paix juste et durable ne sera possible que dans le cadre de la reconnaissance des droits du peuple palestinien, et notamment de son droit à l’autodétermination. Elle implique le démantèlement des colonies et la fin de l’occupation israélienne, ainsi que le respect de l’ensemble des résolutions de l’ONU, y compris la résolution 194 qui prévoit le droit au retour des réfugiés.

  • Cessez-le feu total, immédiat et permanent !
  • Arrêt définitif de la guerre contre le peuple palestinien et des déplacements forcés de la population !
  • Levée immédiate, complète et durable du blocus de Gaza !
  • Protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie !
  • Arrêt immédiat de toute coopération militaire, sanctions contre Israël !

voir l’appel national du 9 janvier

***************************************************************************************************

Cour Internationale de Justice : Israël au banc des accusés, victoire du droit !

La Cour Internationale de Justice (CIJ) a rendu ce vendredi 26 janvier sa décision sur les mesures conservatoires demandées par l’Afrique du Sud contre Israël au sujet du génocide en cours dans la bande de Gaza.

Lire le communiqué de l’AFPS.

***************************************************************************************************

À Gaza, c’est aussi l’éducation qu’on assassine

  • 232 enseignantes tuées ;
  • 10 000 enfants tués ;
  • 90 % des centres éducatifs de Gaza ont été détruits ou endommagés ;
  • 346 écoles détruites.

La moitié des plus de deux millions d’habitants de la bande de Gaza sont des enfants. Depuis plusieurs semaines, un enfant est tué toutes les 10 minutes, et neuf sur dix sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë et sans accès à une quantité d’eau potable considérée suffisante pour survivre. L’année scolaire a été annulée, les enfants n’ont donc plus accès à la scolarité et n’ont aucun endroit sûr où se réfugier.

Palestine éducation - tract AFPS (janv. 2024)

***************************************************************************************************

Consulter les sites de :

Lire en pièce-jointe les poèmes et appels :

If I must die - Refaat Alareer
Je resisterai - Samih AL-QÂSIM
Palestine - tract Aubenas
Palestine - tract boycott Carrefour
Palestine - concert soutien Aubenas (22.06.24)
Revenir en haut